Une jeune canadienne discute de son amour de la nature avec le Pakistan

IMG_6180

Une jeune canadienne discute de son amour de la nature avec le Pakistan 

Le 8 juillet dernier, l’équipe de l’émission matinale pakistanaise Expresso a reçu la jeune ambassadrice de Parcs Canada, Mahnoor Hussain, en entrevue. Ensemble, ils ont discuté de son amour de la nature et de son travail pour inciter les jeunes à la protéger..  

Cet article est une transcription traduite d’une entrevue réalisée en ourdou.

Vidéo: https://fb.watch/v/gy_J39SXt/

Animateur : Nous vous proposons maintenant une invitée exclusive qui est étudiante au Canada, qui vit sa première expérience sur une chaîne de télévision.  Elle nous rejoint depuis le Canada. Elle se dit privilégiée d’être devenue jeune ambassadrice de Parcs Canada afin de sensibiliser les gens à l’environnement, à la sécurité et à la conservation. Elle fait partie de la 10e cohorte du programme et elle représente le Pakistan et le Canada en tant que jeune ambassadrice. Elle en est à sa 4e année d’étude en santé et sécurité publiques, mais sa plus récente grande réussite est d’avoir été sélectionnée comme jeune ambassadrice de Parcs Canada.

Animatrice : Mahnoor se joint à nous depuis le Canada. Merci beaucoup Mahnoor pour votre temps. Tout d’abord, nous tenons à vous féliciter de représenter les jeunes en tant qu’ambassadrice. Tout d’abord, dites-nous, comment avez-vous décidé de postuler pour ce poste et pourquoi avez-vous été sélectionnée?

Mahnoor : Bonjour! Je m’appelle Mahnoor. Merci beaucoup de m’avoir invité, c’est un réel plaisir de discuter avec vous. Comment j’ai entrepris ce rôle est difficile à expliquer, c’est un voyage de toute une vie pour moi. Depuis mon enfance, ma mère et mon père emmenaient mes frères, mes sœurs et moi à l’extérieur et ne nous permettaient pas de nous asseoir devant un écran. On allait parfois à la plage, faire de la randonnée ou de la baignade… Nous passions beaucoup de temps dehors. Et ça s’est poursuivi après notre déménagement au Canada. Ici, nous avons planté des arbres, fait de la randonnée, nagé et fait toutes sortes d’activités extérieures, ce qui a développé pour moi un vif intérêt pour le plein air. Nous n’étions pas les enfants typiques qui étaient assis à l’intérieur. C’est ainsi que l’amour du plein air a commencé pour moi.

Animateur : Ce programme des jeunes ambassadeurs, mis sur pied par le gouvernement, est très impressionnant. Quelle belle approche pour engager les jeunes non seulement à protéger l’environnement au lieu de l’endommager, mais aussi pour les inspirer à s’impliquer et à travailler pour l’améliorer. Ce travail n’est pas seulement un privilège, mais c’est aussi un défi qui comprend beaucoup de responsabilités pour vous. Comment voyez-vous ces responsabilités et comment voyez-vous ce programme qui est apparemment un excellent programme ?

Mahnoor : Oui, absolument ! Comme vous le savez, impliquer les jeunes est une tâche importante ici. Nous connectons les jeunes avec la nature et ciblons les jeunes adultes de 18 à 35 ans. Notre mandat est d’inclure les notions de diversité et d’inclusion, de science et de conservation dans notre travail. Nous souhaitons inspirer notre génération, peu importe d’où les jeunes viennent, que ce soit du Pakistan, du Bangladesh, de la Chine ou de partout ailleurs, à développer un lien entre eux et la nature, et c’est notre objectif à Parcs Canada.

Animatrice : Est-ce qu’il y a d’autres personnes qui travaillent avec vous pour accomplir ce mandat ? Une communauté ? Combien de personnes rejoignez-vous dans le cadre de votre travail ?

Mahnoor : Il y a deux autres jeunes ambassadrices avec moi. Nous travaillons ensemble pour transmettre ce message partout au Canada. Comme notre auditoire se trouve partout au pays, nous travaillons ensemble à l’échelle nationale.

Animateur : Quel excellent travail et quel plaisir pour nous tous que vous parliez ourdou et que vous nous représentiez à l’échelle nationale, au Canada ! Maintenant, quelles sont les idées uniques que vous avez eues, que vous pensez mettre en œuvre en tant que jeune ambassadrice ?

Mahnoor : Absolument, même avant ce rôle, j’ai toujours voulu impliquer plus les femmes, les filles comme moi, les motiver à sortir et à les faire participer. Elles peuvent faire de grandes choses. Elles peuvent faire du camping, nager, faire du kayak et elles peuvent accomplir tout ce qu’elles veulent. J’espère ouvrir la voie, pour qu’elles puissent me regarder et dire « si elle peut faire ça, pourquoi pas moi ? Je peux le faire aussi.»

Et je suis certaine qu’à l’avenir, si Dieu le veut, il y aura plus de filles comme moi. Je suis peut-être la première, mais nous verrons de plus en plus de femmes qui iront de l’avant et nombreuses seront  les filles pakistanaises.

Animateur : Le Canada est l’un des pays où il y a beaucoup de religions, de cultures et de langues différentes. Dans ce contexte, il peut être difficile de faire passer votre message. Dans quelle mesure est-ce difficile pour vous de transmettre votre message et de vous assurer que votre auditoire se rallie pour prendre soin de l’environnement ?

Mahnoor : C’est vrai. Le Canada est un pays diversifié, il y a différents types de personnes ici. Nous avons beaucoup appris, surtout dans ce rôle. J’ai appris à communiquer avec les autres, à utiliser le langage corporel pour être plus amicale de manière à ce que même en me regardant, les gens sachent que j’essaie d’aider, j’essaie de dire quelque chose d’utile. Répondre aux différents groupes communautaires fait partie du travail et c’est ce que j’apprends à faire dans ce rôle.

Animatrice: Vous faites un excellent travail, Mahnoor. Notre premier ministre a pris de nouvelles initiatives pour aider l’environnement au Pakistan. Avez-vous l’intention de venir au Pakistan et de participer à ces initiatives ? Avez-vous des suggestions pour lui ?

Mahnoor : Oui, absolument ! Je veux juste dire que je suis si fière du Pakistan d’avoir pris ces initiatives pour améliorer la Terre et en particulier le gouvernement d’Imran Khan. Nous regardons ce qui se passe du Canada et nous sommes toujours émerveillés. Donc, si j’en ai l’occasion, j’aimerais vraiment aller au Pakistan. J’ai beaucoup de suggestions pour le Premier ministre lui-même !

Animateur : Nous serions ravis de féliciter vos parents et vous faites un travail formidable pour représenter le Canada et le Pakistan, alors continuez !

POLICY, TERMS, CONDITIONS

#NatureForAll Newsletter

Keep up with #NatureForAll! Subscribe to our newsletter:

We respect your privacy.